Depuis Septembre, nous recevons des télégrammes fréquents de la présence de la Lorgnette un peu partout en France et à l'étranger; en voici quelques extraits.

Septembre: le travail "Mémoires de quartier" avec la ville de Dieppe lance ses premiers feux. Gilbert rencontre les partenaires associatifs, les partenaires-ville et déjà grâce à toute cette dynamique, les premiers concernés par "Mémoires de quartier"; les habitants de Neuville et du Val Druel ont commencé à découvrir le projet .

http://www.dieppe.fr/actualite_generale/memoire-s-de-quartier-1590

Dieppe

Dans le cadre de "Saisons d'escaliers" à Neuville, une séance du " Petit garçon qui ne voulait pas mourir noyé." a eu lieu à la chapelle Notre-Dame de Bonsecours, un lieu cghargé d'émotions pour un spectacle plein d tendresse. Le public était au rendez-vous, Public qui nous avait déjà reçu dans les halls d'entrée des immeubles, ("Rêves d'escaliers") et chez l'habitant ("vertiges").

Octobre: C'est à Limoges que la Lorgnette s'exerçait au périlleux exercice d'accompagner la reprise d'un spectacle d'un cie Jeune public; la cie Fée d'hiver en résidence au théâtre de la Marmaille (Cie O Navio). Une occasion pour Gilbert de retrouver un complice en la personne du directeur du théâtre Alban Coulon qui mène, avec son équipe, un projet Jeune Public exemplaire.

Grosse patate

A ce sujet, c'est à la fin du mois d'Octobre qu'Alban a présenté à La Scène Nationale de Dieppe son spectacle "OTTO", un petit chef d'oeuvre capable de d'emmener dans l"Histoire, une salle comble.

Du 17 au 20 octobre,,Piere Olingue, photographe, a lancé sous l'égidede La Lorgnette et dans le cadre des "Mémoires de quartier" l'opération "Vue de ma fenêtre". Les habitants du quartier du Val Druel et de Neuville ont photographié eux-mêmes ce qu'ils voient de leur fenêtre et ce qui peut-être sera modifié à la suite des programmes de rénovation urbaine.

http://www.pierreolingue.com/

Pendant cette même période, Praline Gay-Para, conteuse, a mené un travail de collectage de mémoire sur les deux quartiers (4 séances qui ont permis d'entendre plus de 35 participants). Ce collectage sera suivi par d'autres rencontres sous des formes différentes et donnera lieu à à une restitution écrite puis à une valorisation sous forme de récit. Elle a présenté, également, son spectacle, "Récit ambulant", dans sa belle caravane-théâtre rouge vif.

http://www.pralinegaypara.com

Praline

En conclusion de ces messages, Gilbert nous écrit " Je suis profondément heureux de l'enthousiasme des partenaires associatifs et des acteurs de la ville de Dieppe, partie prenante du projet. Les habitants ne s'y trompent pas en répondant très positivement à nos sollicitations."